Saint-Paul de Vence en chansons

Michel Sardou

La java de Broadway

 
On rigole et on danse, comme à Saint-Paul de Vence...

Saint-Paul de Vence, voilà un nom à la rime jolie qui a séduit plus d'un chansonnier. Ils sont nombreux à avoir inscrit le nom de notre village au répertoire musical national.
Souvent synonyme de vacances, Saint-Paul de Vence a été chanté dès l'après-guerre.
Ainsi, dans Nationale 7 (1955), Charles Trenet rappelle que cette route mythique "fait d'Paris un p'tit faubourg d'Valence et la banlieue d'Saint-Paul de Vence".

Pierre Barouh

Saint-Paul de Vence

Un grand palmier, un pin s'affichent, ancrés dans la pierre du rempart, le cliquetis de la pétanque, fontaines, colombe, rien ne manque.

Dans Les noctambules de Jean Ferrat (1962)
ou La java de Broadway de Michel Sardou (1977),
Saint-Paul de Vence est plutôt synonyme de fête. Mais pour beaucoup de compositeurs, le village est surtout associé à des textes empreints de nostalgie et d'amour, comme le poignant Saint-Paul de Vence de Serge Reggiani (2000).

Marcel Mouloudji, Isabelle Aubret ou encore Julien Doré ont porté haut les couleurs du village dans leurs chansons. Tout autant qu'un groupe de folk music américain de Seattle nommé... St. Paul de Vence !

Fermer
Vos coups de coeur

Aucun élément présent dans votre panier

Télécharger vos coups de coeur

Votre navigateur est incompatible avec les coups de coeur.

Si le mode navigation privé est activé, il faut le désactiver.