La bataille de Ceresole

Colonel Hardy de Périni, Batailles françaises, Flammarion, édition 1896-1906

Le 11 avril 1544, la bataille de Ceresole dans le Piémont oppose les troupes du roi de France François 1er menées par le duc d’Enghien à celles de l’Empereur Charles Quint. Dernière bataille rangée des Guerres d’Italie, elle se conclut par une victoire des Français. Ces derniers reprennent plusieurs places dans le Piémont mais ne peuvent exploiter leur avantage en marchant sur Milan alors faiblement défendu car François 1er car Charles Quint et son allié le roi Henri VIII d’Angleterre envahissent la Picardie et la Champagne. François 1er doit alors renvoyer ses meilleures troupes en France.

Les tensions entre Charles Quint et François 1er s’apaisent avec la signature de la paix de Crépy en septembre 1544 et du traité de Cagnes en novembre 1544 qui engagent François 1er à renoncer définitivement au comté de Nice.

Ce traité rend au cours du Var son rôle de frontière et dans l’urgence de créer une place-forte pouvant s’opposer à la citadelle de Nice, le choix de Saint-Paul de Vence s’est imposé à François 1er. La position stratégique de la ville et sa qualité de chef-lieu de viguerie depuis 1543 ont probablement convaincu le roi de faire de Saint-Paul de Vence une ville fortifiée de première importance pour assurer la défense de la Provence orientale.

Fermer
Vos coups de coeur

Aucun élément présent dans votre panier

Télécharger vos coups de coeur

Votre navigateur est incompatible avec les coups de coeur.

Si le mode navigation privé est activé, il faut le désactiver.