Revue de presse 2019

 

 Les meilleurs articles 2019 de la presse écrite 

 

La Dolce Vita niçoise // Saint-Paul de Vence

Niché sur un promontoire rocheux, perché à 180 m au-dessus de la mer, c’est probablement un des villages les plus connus de la Côte d’Azur. Normal, avec ses ruelles sinueuses, ses belles maisons en pierre et ses boulistes, ça reste un village superbe. Ce sont les Ligures qui s’y implantent les premiers vers l’an 400 av. J.-C. Devenu « bourg royal » sous l’autorité directe du roi François Ier, avec la construction d’un mur continu autour de ses rues pavées et ses maisons en pierre, il entre vraiment dans l’histoire grâce aux artistes qui s’y installent.

Maisons à vivre - Mars / Avril 2019

Saint-Paul de Vence // Fill your cultural boots in Provence, says Harriet Griffey

One of the loveliest of the villages perchés of the Côte d'Azur, Saint-Paul de Vence is a quick drive from Nice airport making it ideal for a culture-filled weekend getaway. With spectacular views that sweep over the medieval walls across vineyards and valleys to the Mediterranean sea, a walk around the pedestrianised streets and along the 16th-century ramparts is the best way to explore this hilltop town that's attracted more than its fair share of artistes, actors and musicians. Bill Wyman married Suzanne Accosta here and still has a home nearby, Michael Caine lunched at the Colombe d'Or, Yves Montand played boules and Marc Chagall is buried in the cemetery. The art-loving Weekender will find heaven here. Along with the I7th-century Folon Chapel in the Place de l'Eglise, with its stunning depiction of the town in mosaic, its light-filled paintings, stained glass windows and sculptures, there is also the Fondation Maeght with a unique collection of 20th-century art featuring Giacometti, Léger, Miro, Braque and Chagall. The Vence Museum has a permanent Matisse collection, while the Notre Dame de la Nativité cathedral features a fantastic Chagall mosaic of Moses being rescued from the bull rushes.

COUNTRY & TOWN HOUSE - 01 mars 2019

Georges Braque, Les Poissons, 1963. © Archives Fondation Maeght

5 musées à voir au moins une fois dans sa vie

Direction le sud de la France et le charmant village de Saint-Paul-de-Vence pour découvrir la Fondation Maeght. Perchée sur les hauteurs, au milieu d'une pinède, cette fondation privée rassemble l’une des plus importantes collections européennes du XXe siècle. Inaugurée en 1964 par André Malraux, la fondation est née de l’amitié d’Aimé Maeght, marchand et galeriste parisien, et de son épouse Marguerite avec les artistes Joan Miró, Alexander Calder, Fernand Léger, Georges Braque, Alberto Giacometti, Marc Chagall… Certaines de leurs œuvres seront d’ailleurs directement intégrées dans l’espace par l’architecte catalan Josep Lluís Sert en charge du bâtiment. Quant au jardin de sculptures, c’est un ravissement pour les sens, entre les murets en pierre, les plans d’eau et le chant des cigales en fond sonore. 

www.admagazine.fr - 29 janvier 2019

La Fondation Maeght présente un nouvel accrochage de morceaux choisis issus de sa collection. Réuni au fil des années, grâce aux donations du couple Marguerite et Aimé Maeght, cet ensemble d'œuvres d'art s'est enrichi par la suite grâce aux dons d'artistes, amis, famille, collectionneurs, proches et amoureux de la Fondation. L'exposition propose ainsi de (re)découvrir des œuvres d'artistes majeurs du XXème siècle tels Georges Braque, Alexander Calder, Marc Chagall, Eduardo Chillida, Fernand Léger, Joan Miré... mais aussi des oeuvres d'artistes plus contemporains, toutes représentatives des liens d'amitié et de plus de 50 années d'histoire de la Fondation Maeght. Des œuvres inédites entrées dans la collection au cours de ces dix dernières années viennent compléter cet accrochage. Une exposition qui raconte une histoire contemporaine faite d'amitié, de respect et de générosité.

Arts Magazines - N°22 / 2019

Un enfant de Saint-Paul reçoit le Piolet d'Or

Benjamin Guiguonnet a reçu, avec Hélias Millerioux et Frédéric Degoulet, cette haute distinction dans le monde de l'alpinisme pour avoir ouvert une voie sur la face sud du Nuptse au Népal. C'était il y a un peu plus d'un an. En octobre 2017, le Saint-Paulois Benjamin Guigonnet, guide de haute montagne, réalisait l'exploit d'ouvrir une voie très technique lors d'une expédition sur la face sud du Nuptse (7861 mètres), au Népal, sommet voisin de l'Everest. Une ascension de style alpin qu'il a réalisé avec ses deux acolytes, Hélias Millerioux et Frédéric Degoulet. Les uns derrière les autres, crampons aux pieds, un piolet dans chaque main, sans recours à l'oxygène et sans aide extérieure. Une prouesse qui a valu à ce gang des moustaches, c'est comme ça qu'ils se sont baptisés, de remporter en 2018 le piolet d'or. Il s'agit de la plus haute distinction couronnant des challenges de très haute montagne.

Nice Matin - 09 janvier 2019

Les vidéos marquantes de 2019

Fermer
Vos coups de coeur

Aucun élément présent dans votre panier

Télécharger vos coups de coeur

Votre navigateur est incompatible avec les coups de coeur.

Si le mode navigation privé est activé, il faut le désactiver.